Le 5 juillet marquait la célébration de la Journée nationale des bourreaux de travail. Curieusement, la Journée nationale des bourreaux de travail n’est pas pour célébrer les gens surchargés et trop stressés. C’est plutôt un petit rappel pour tous de rechercher un équilibre entre la vie familiale et la vie professionnelle.

Comme l’individu moyen passe plus de 90 000 heures de sa vie au travail1, il n’est pas surprenant que la grande majorité de la main d’œuvre d’aujourd’hui soit surmenée. Sacrifier du temps personnel pour travailler peut être contre-productif à plusieurs niveaux. Beaucoup de gens finissent par adopter des pratiques de travail inefficaces qui produisent des résultats de mauvaise qualité – tout cela au détriment de la vie familiale et du développement personnel.

Le succès de Ricoh peut être attribué à l’un de ses trois grands amours, « aimer son travail ». Bien que Ricoh comprenne que ses employés en tant qu’individus ne sont pas seulement définis par leur travail, elle reconnaît que ses employés doivent d’abord et avant tout aimer leur travail.

Chez Ricoh, l’engagement des employés représente une mesure efficace pour veiller à ce que les employés continuent d’appliquer cet important amour Ricoh. En ciblant et en se penchant continuellement sur les domaines à améliorer, des plans d’action personnalisés sont mis en place pour veiller à ce que les employés soient satisfaits, non seulement du travail qu’ils accomplissent, mais aussi de Ricoh en tant qu’organisation.

La culture d’apprentissage continu et de collaboration de Ricoh œuvre pour faire ressentir à ses employés qu’ils perfectionnent continuellement leurs domaines d’expertise tout au long de leur carrière. Veiller à ce que les employés se sentent valorisés par leur travail est davantage appuyé par des efforts pour faire progresser leurs carrières dans le monde en constante évolution des espaces de travail numériques.

La réalité de la vie professionnelle dans une entreprise comporte des défis qui peuvent être frustrants, décourageants ou, dans certains cas, difficiles à relever. Pour appliquer le principe d’« aimer son travail », un sens d’accomplissement et d’épanouissement doit l’emporter sur ces défis tout au long du parcours professionnel et de la carrière de tout employé.

Avec beaucoup d’initiatives en place, comme un programme de santé et de bien-être, des options de travail flexibles et un programme d’achat de congés, Ricoh apprécie que la problématique actuelle ne soit pas à propos de l’équilibre entre le travail et la vie professionnelle, mais plus spécifiquement par rapport à l’intégration travail-famille.

Avec le succès de Ricoh pour dynamiser la main-d’œuvre numérique, le principe d’« aimer son travail » encourage tous les employés à se poser régulièrement des questions clés, telles que :

–           Est-ce que j’ai évolué?

–           Est-ce que j’ai appris?

–           Est-ce que j’ai fait une différence?

Ce sont les réponses à ces questions qui représentent réellement le principe d’« aimer son travail ».

 

Natalie Chung

Marketing & Brand Communications Manager

Ricoh Canada Inc

 

Pour en apprendre davantage sur les trois grands amours de Ricoh, consultez ces blogues sur Aimer son voisin et Aimer son pays.

Visitez RicohChangeMakers.ca dès aujourd’hui.

 

1Happiness at Work – Jessica Pryce-Jones