« Perturbation numérique » est une expression ayant plusieurs définitions différentes selon le contexte de l’industrie dans lequel l’entreprise fait affaire. Par exemple, Gartner définit la perturbation numérique comme « un effet qui change les attentes et les comportements fondamentaux d’une culture, d’un marché, d’une industrie ou d’un processus et qui est causé par, ou qui se manifeste par, des capacités, des canaux ou des actifs numériques. » TechTarget, de son côté, la considère comme « un changement se produisant lorsque de nouvelles technologies numériques et de nouveaux modèles d’affaires ont un effet sur la proposition de valeur de biens et de services existants. » La nature de la perturbation numérique est essentiellement un changement en raison d’une évolution de la technologie : un changement de la manière dont les clients interagissent avec les marques, un changement de la façon dont les entreprises fonctionnent et un changement de la manière dont les gens communiquent entre eux.
La perturbation numérique est différente de la technologie perturbatrice. L’expression « technologie perturbatrice » a été inventée et définie en 1997 par un professeur de la Harvard Business School, Clayton M. Christensen, dans son livre « The Innovator’s Dilemma ». Par exemple, le téléphone intelligent est une technologie perturbatrice qui a entre autres remplacé l’utilisation des téléphones mobiles traditionnels, des assistants personnels, des petits appareils photo, des calculatrices, des lecteurs MP3 et des GPS. Les réseaux sociaux représentent une autre technologie perturbatrice qui a révolutionné notre manière de communiquer. L’adoption de ces technologies perturbatrices par beaucoup de gens a engendré une transformation comportementale de la société en ce qui concerne leurs préférences en matière d’interaction avec les entreprises et les marques. Cette transformation a ensuite entraîné une perturbation numérique des modèles d’affaires existants au sein de plusieurs industries qui a changé la façon dont ces entreprises fonctionnent et leur manière d’interagir avec leurs clients. Une technologie perturbatrice est une innovation technologique qui remplace des technologies établies pour créer un environnement devenant un canal pour la perturbation numérique.
La perturbation numérique constitue la nouvelle norme – un état des affaires actuelles et à venir alors que la technologie perturbatrice est de plus en plus adoptée par le large public. Un document technique publié par le World Economic Forum en 2016 mentionnait que « des centaines d’entreprises en démarrage s’attaquaient maintenant aux marchés traditionnels en raison de la démocratisation de la technologie, de l’augmentation de l’accès à des fonds et de la croissance de la culture entrepreneuriale. » Le document technique de Deloitte intitulé « Digital disruption: Short fuse, big bang? » décrit de quelle façon l’impact de la tendance de la perturbation numérique pourrait mener à l’innovation numérique qui pourrait possiblement :
  • Aider à établir les éléments constitutifs qui créent la valeur à venir pour certaines entreprises
  • Exposer une expérience volatile qui engendre une refonte complète du modèle d’affaires fondamental
  • Offrir un changement plus subtil, lent et progressif dans les industries moins vulnérables aux tendances numériques

Voici deux questions essentielles que les directeurs des systèmes informatiques devraient poser :

  • Comment la perturbation numérique changera-t-elle la manière de fonctionner de mon organisation?
  • Comment pouvons-nous maximiser les occasions créées par ce changement?

Gartner propose trois étapes simples pour évaluer comment la perturbation numérique pourrait changer la manière de faire d’une entreprise dans l’article « Recognise and Respond to Digital Disruption ». Voici une interprétation simplifiée de certaines de ces étapes :

  1. Déterminez lesquels de ces comportements perturbateurs des clients pourraient avoir un impact sur l’entreprise.
  2. Établissez la technologie disponible pour aider votre entreprise à s’adapter au changement.
  3. Incluez un plan d’adoption permettant au changement de devenir une partie acceptée de la culture et du comportement organisationnels.
  4. Envisagez et prévoyez de quelle manière l’entreprise peut identifier et maximiser n’importe quelle occasion créée par ce changement.

Dans un rapport de Gartner intitulé « Leading Through Digital Disruption », David Mitchell Smith, vice-président et membre de Gartner, énonce que les innovateurs qui veulent influencer le changement ne font pas qu’innover, ils perturbent. Ces innovateurs se trouvent généralement dans une situation et changent les dynamiques fondamentales de leur environnement pour l’utiliser à leur avantage. Il ajoute que « Lorsque l’organisation moyenne n’est plus surprise par une perturbation, mais qu’elle l’utilise plutôt comme un outil de concurrence normale, ça change la dynamique organisationnelle, la nature de la planification stratégique, les priorités d’investissements et les technologies utilisées pour orienter l’avenir de l’entreprise. »

Une technologie perturbatrice menant à une perturbation numérique au sein de l’environnement d’affaires est maintenant une norme et devrait être anticipée par la plupart des entreprises. Une des plus grandes étapes effectuée par la plupart des entreprises est de relever ce défi en analysant l’état actuel de leur transformation numérique. Il est important de comprendre l’endroit où se situe votre entreprise dans l’environnement numérique d’aujourd’hui avant de prendre des mesures pour transformer votre modèle d’affaires dans le but de répondre aux attentes et aux besoins de vos clients.

Effectuez un court sondage Ricoh pour évaluer le positionnement actuel de votre organisation dans son projet de transformation numérique.